Histoire de Parfondru

Notre village se situe dans l’Aisne, à douze kilomètres au sud-est de Laon. Au recensement 2013, il comptait 359 habitants.

Le nom “Parfondru” vient de “Profonde Rue”, sans doute parce que notre rue principale est bordée, d’un côté par une ancienne motte féodale, et de l’autre par une colline.

Nous nous appelons les Paillefoins ! La légende dit que, pour marcher plus facilement au pas lors des exercices militaires, nos anciens avaient eu l’idée de mettre de la paille dans un sabot et du foin dans l’autre, avançant ainsi au rythme du “Paille… Foin” plutôt que du “Droite… Gauche”. D’où les deux sabots qui nous servent d’emblême.

Outre le charme du village en lui-même, Parfondru c’est aussi le hameau de la ferme de Lavergny dont on pense que le site remonte à l’époque gallo-romaine et dont on dit aussi que Sainte Céline, la mère de Saint Rémi, y serait enterrée.

Par ailleurs, notre commune présente un intérêt botanique d’ordre national et même international, notamment en ce qui concerne les lieux-dits suivants, bien connus des spécialistes : les Vieux-Prés, les Bois des Fosses, les Pâtures, la Rosière, les Grands Bois…

Mais Parfondru c’est aussi et surtout une ambiance, une convivialité rares dont nous faisons la démonstration tous les ans lors de la fête communale très prisée (deuxième week-end de septembre), mais aussi lors de toutes les autres manifestations organisées durant l’année : 14 juillet, Noël…

Ajouter votre commentaire


Votre commentaire sera publié après relecture